기후? 더 심하고 더 나쁜 ...

이 기사를 친구와 공유하십시오 :

« L’année 2004 a été l’une des quatre années les plus chaudes de l’histoire de la planète depuis que des enregistrements de température sont effectués, c’est-à-dire depuis 1861. »

« Le quotidien argentin Clarín » 부에노스 아이레스에서 수요일 15 12 월 2004에 발표 한 세계 기상기구 (WMO) 보고서에 관한 보고서.

Rien de bien rassurant, à en croire cette instance qui dépend des Nations unies. « Sécheresses prolongées, vagues de chaleur, augmentation du nombre d’ouragans dans l’Atlantique Nord, premier ouragan jamais observé dans l’Atlantique Sud… Ce sont là les événements climatiques les plus marquants de cette année 2004 », résume Clarín.

« La température mondiale moyenne en 2004 est de 0,44 °C supérieure à celle de 14 °C mesurée sur la période 1961-1990. Le mois d’octobre dernier a été le plus chaud jamais observé dans le monde… » Les experts ne se contentent pas de s’inquiéter de leurs mesures physiques et chimiques, comme la dramatique diminution de la calotte glacière arctique, ou de drames écologiques, comme les incendies en Alaska, qui o­nt atteint des proportions jamais vues.

Ils constatent que ces variations climatiques o­nt surtout un « coût humain ». « Les sécheresses prolongées au Mozambique, au Lesotho, au Kenya ou ailleurs o­nt évidemment des conséquences sur l’agriculture. Au Kenya, où il pleut de moins en moins, la production de nourriture en 2004 a été de 40 % inférieure à celle de 2003. Les inondations en Inde, au Népal et au Bangladesh o­nt tué au moins 1 800 personnes et laissé des millions de gens dans une misère encore pire qu’auparavant. En Chine, les glissements de terrains liés aux inondations o­nt provoqué plus de 1 000 morts. L’ouragan Jane a tué 3 000 Haïtiens, et les autres ouragans o­nt entraîné les décès de plus de 3 000 personnes dans les Caraïbes et aux Philippines…


페이스 북 댓글

코멘트를 남겨주세요

귀하의 이메일 주소는 공개되지 않습니다. 필수 필드는 표시됩니다 *